24/06/2019 § Poster un commentaire

Premiers jours de l’été, arbres aux troncs noirs comme déjà calcinés. Tenter une vision naturelle, sans composition, impossible gageure, le fouillis végétal y aide pourtant. Nous avons besoin d’obscurité, pas seulement celle qui procure de la fraîcheur mais celle, aussi, qui lave les yeux.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement à Éclats.

Méta